[Accueil] | [Contact]

Sorbey Blason Sorbey


Téléphone : 03 29 88 07 43

Fax : 03 29 88 07 43

Email: mairie.sorbey@wanadoo.fr

Site @ [http://www.sorbey.org]
Horaires d’ouverture de la mairie au public : le mardi de 09h à 10h30 et de 17h30 à 19h30, jeudi de 8h30 à 12h30 et le samedi de 09h à 11h

Permanence des élus : Le maire est présent le mardi et le samedi.

Nom du Maire : Mme GRIFFON Evelyne

Noms et fonctions des adjoints :

M. Alain WAXIN (premier adjoint)

M. Julien MICHELS (deuxième adjoint)

Délégués communautaires : Mme Evelyne GRIFFON (Suppléant: M. Alain WAXIN)

Nom du secrétaire de mairie : Evelyne BERTHELEMY

Nombre d’habitants : 306
Nombre de foyers : 98
Superficie : 1 241 hectares 71 ares 67 centiares
 
Superficie boisée : 280 hectares 50 ares 75 centiares


Quelques mots sur Sorbey...


Cité en 1163 dans une charte donnée par Richard III, évêque de Verdun, le village de « Sorbei » est affranchi en 1337. Pendant la Guerre de Trente Ans, en raison de la résistance des habitants de Sorbey à l’armée française, le village est entièrement brûlé. La légende raconte que le cheval de Saint Martin, de passage à Sorbey, glissa sur une pierre et y laissa son empreinte. Une cavité à l’aspect de fer à cheval s’y forme et une source jaillit du trou. Le caillou de Saint-Martin devient alors un lieu de pélerinage, et l’eau a la réputation de guérir les maladies oculaires.

Sur la commune prend place un château (XVIIème siècle) construit sur les plans de Jean ERRARD, ingénieur militaire du roi Henri IV. Assiégé en 1646 par les troupes de Louis XIV, le château, partiellement détruit, est repris par les Lorrains en 1653. Du premier édifice, seuls subsistent les tours et le corps de logis ; les éléments défensifs ont disparu. Le château est entouré d’un parc à la française.

La rue du milieu est caractéristique du village-rue lorrain ; en effet, les façades des maisons à trois travées sont alignées et précédées de grands usoirs, espaces intermédiaires collectifs situés entre les habitations et la voie de circulation. Remplaçant les cours de ferme, inexistantes dans la région, ils servaient à stocker le bois, le fumier, les outils et les machines agricoles.

L’Eglise Saint-Martin fut bénie le 20 août 1862 ; cette église est accolée au clocher préservé de l’église originelle. Le haut de la tour du XVIIIème siècle est détruit pendant la Grande Guerre. Le portail de l’entrée est constitué de deux pilastres ioniques et d’un fronton triangulaire de style classique. A l’intérieur se trouvent des plafonds à caissons de bois et une statue en pierre polychrome du XVIème siècle, représentant le Christ aux liens.
(Source : Le Patrimoine des communes)



[Version complète] Version complète